Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24 avril 2017

Ils ont dit ... et après?

capture_004_24042017_124858.jpgcapture_010_24042017_125646.jpgcapture_006_24042017_124936.jpgcapture_007_24042017_124954.jpgcapture_008_24042017_125026.jpgcapture_009_24042017_125440.jpgcapture_005_24042017_124914.jpg

12:55 Publié dans Conferences, Public life | Commentaires (0) |  Facebook | Lien permanent | reporter

MDM agit un peu partout ...

capture_003_24042017_124304.jpg

12:46 Publié dans Culture, Public life | Commentaires (0) |  Facebook | Lien permanent | reporter

Logés, expulsés, les Rrom toujours migrants

Graphique_expulsion_2016.jpgDes projets sont en cours avec des contrats menant à l'obtention de logements sociaux. Le collectif Rroms Europe est tout de même assez choqué de la manière de procéder pour faire partir les familles déjà hébergés. En effet les contrats arrivant à échéance, les familles sont sommées d'évacuer en vu de murer les lieux. Il y aura bien sur une surveillance locale en vu de savoir si les lieux sont effectivement réutilisés ou si la décision visait à vider l'endroit de ses habitants. Les appartements relais permettent une transition vers l'accès aux logements sociaux, sous condition de ressources. L'hébergement familial est donc momentané même s'il peut durer une dizaine d'années. 

Le Conseil Départemental contacté par téléphone n'a pas fourni d'informations et propose 'je vous rappelle", alors que les procédures et contrats sont connus de tous sur la toile.

 

La LDH exprime ses vives inquiétudes sur l’expulsion imminente annoncée de quelque 500 personnes.

 

capture_002_24042017_115942.jpg

 

 

11:58 Publié dans Public life, Web | Commentaires (0) |  Facebook | Lien permanent | reporter

21 avril 2017

conférence/débat mardi 2 mai à MSF

MASQUE.jpg

"De nombreuses questions ont émergé de la réponse à l’épidémie d’Ebola qui a touché l’Afrique de l’Ouest entre 2014 et 2016. Elle a donné lieu, au sein de Médecins Sans Frontières et au-delà, à des discussions et controverses. A l’occasion de la parution du livre « La politique de la peur: MSF et l’épidémie d’Ebola », coordonné par Michiel Hofman et Au Sokhieng de la section belge de MSF, le Centre de Réflexion sur l’Action et les Savoirs Humanitaires (MSF-Crash) organise une conférence/débat mardi 2 mai à 18h30 au siège de MSF Paris.

 

 

 

 


Dans cet ouvrage collectif, les auteurs reviennent sur la réponse à l’épidémie d’Ebola, sur les choix de MSF, dont certains ont mis à rude épreuve ses valeurs éthiques. Ils examinent également les limites de l’organisation en termes de capacité médicale et logistique. D’après eux, la réponse globale à l’épidémie a été davantage basée sur la peur que sur les priorités médicales, privilégiant par exemple les impératifs de sécurité et le confinement des patients. Le livre s’appuie sur les archives de MSF et analyse la réponse de l’organisation à travers le prisme de diverses disciplines, dont l’anthropologie et la médecine.

Cette conférence sera l’occasion de revenir sur les conclusions du livre quant à la réponse globale à l’épidémie d’Ebola, et plus particulièrement à celle de MSF, au rôle que la peur a joué dans les décisions médicales et d’aborder les enseignements qu’il est possible d’en tirer."

Invités :
Bertrand Draguez, président de MSF – Belgique, ancien dir médical de MSF – OCB
Thierry Allafort, directeur général de MSF – France, ancien dir général d’Alima
Olivier Bouchaud, chef de service, Maladies Infectieuses et Tropicales, hôpital Avicenne

***
« La politique de la peur: MSF et l’épidémie d’Ebola »
Une conférence/débat organisée par le Centre de Réflexion sur l’Action

et les Savoirs Humanitaires (MSF-CRASH)
Mardi 2 mai 18H30 au siège de MSF - 8 rue Saint Sabin 75011 Paris

 

msf.jpg

16:55 Publié dans Conferences, Public life | Commentaires (0) |  Facebook | Lien permanent | reporter