Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06 mai 2017

Intrusion et menace au Flashball 14/06/2016

France3: photojournaliste Ugo Amez bordelais flashball police

 

http://rdm-row.hautetfort.com appels inutiles verbalisés

 

deux policiers dans la propriété.jpg Policier Municipal appel Mc Millan Nathalie flouté.jpg 

Menace au domicile d'un journaliste.

 

Comme promis les vidéos sont disponibles et la plainte contre l'intervention sans annonce 'c'est la Police' et sans sommations "ouvrez c'est la Police" à été envoyée au Tribunal. Il n'y a pas eu de main courante inscrite sur le registre des interventions comme l'a constaté le chef du poste de la Varenne Saint-Hilaire.

 

Intrusion de la Police Municipale avec menace au Flashball. Aucune annonce de l'entrée des policiers qui ont ouvert le portail en métal et parcouru une dizaine de mètres jusqu'à ma porte. Pas de sommation à l'ouverture de la porte, Flashball devant le visage à moins d'un mêtre. Intervention sur dénonciation mensongère de la voisine (qui continue à vociférer depuis l'escalier où leurs amis ce sont rassemblés le samedi 27 Mai 2017 et l'un deux à jeté une bouteille sur moi).

 

front police.jpg

 

Question au Sénat sur l'utilisation des flashball et Tazer: Senat.fr

 

"... lors des contrôles routiers et des contrôles d'identité, le porteur devant se placer à au moins sept mètres du point de contrôle."

 

 

 

 

Le policier tenant le flashball a précisé en partant "vous allez voir si vous publiez les photos", j'ai ajouté que j'avais des vidéos qui seraient en ligne rapidement. Le répétant ensuite à une capitaine de Police qui croyait m'impressionner comme un ado, sans savoir que j'ai été élève Officier de l'Armée de l'Air 92/04 - VSLOM Djibouti. J'ai d'ailleurs entendu une femme crier "enculé de l'Armée de l'Air" il y a quelques jours.

 

Mise à jour du 16 Août 2017:

Bien entendu les documents sont envoyés au tribunal compétent pour une affaire courante de dénonciations calomnieuses, et les voisins ont constatés d'eux-mêmes que cette famille est insultante avec les riverains. La canadienne a tenté de mettre le feu à mon véhicule en pleine nuit devant un témoin, il y a également une trace de brûlure sur une protection à l'avant de la propriété. Elle prend des photos du haut d'un escalier qui surplombe la propriété voisine et passe des appels téléphoniques diffamatoires à haute voix depuis plusieurs années. Elle a avoué devant sa porte et devant la Police qui lui faisait remarqué son odeur d'alcool "être consommatrice de cocaïne, justifiant que c'est une drogue récréative".

Malgré que plusieurs Agents municipaux et Officiers de Police judiciaire lui ai dit de cesser d'importuner le voisinage, elle continue. Son mari l'encourage en disant 'qu'il faut faire partir ce mec (en anglais) et lui envoyer une balle s'il t'ennuie."

18 Août 2017:

Le terroriste écologiste anglais a fait une réserve de galets hier et menace d'en lancer dans ma direction. Il vient de déclarer depuis son escalier: " i will throw him stones". Il pense régler le problème des branches non élaguées par l'intimidation et la menace. C'est à nouveau une attitude de hooligan plutôt que de voisins saint-mauriens civilisés.

 

 

Le fait d'entraver, d'une manière concertée et à l'aide de menaces, l'exercice de la liberté d'expression, du travail, d'association, de réunion ou de manifestation ou d'entraver le déroulement des débats d'une assemblée parlementaire ou d'un organe délibérant d'une collectivité territoriale est puni d'un an d'emprisonnement et de 15 000 euros d'amende.

 

(Rappel sur le comportement de la Police.)

 

Dominique Marc Deschamps Reporter Journaliste RDM-ROW

 

L'intrusion dans le domicile par un fonctionnaire de l'ordre judiciaire ou administatif sans autorisation et hors cadre légal est constitutive d'un abus d'autorité

 

L'article 432-8 du Code pénal dispose:

 

« Le fait, par une personne dépositaire de l'autorité publique ou chargée d'une mission de service public, agissant dans l'exercice ou à l'occasion de l'exercice de ses fonctions ou de sa mission, de s'introduire ou de tenter de s'introduire dans le domicile d'autrui contre le gré de celui-ci hors les cas prévus par la loi est puni de deux ans d'emprisonnement et de 30 000 euros d'amende. »

 

Chaine vidéo

 

 vlcsnap-2017-05-06-08h28m12s968.png         salissures-pluie_061405.jpgvlcsnap-2017-05-06-08h29m06s015.png

Publié dans Public life, Web |  Facebook | | | reporter |

Écrire un commentaire