Un quatre cylindre de 650 cm3 CB650R Honda (15.05.2024)

La machine a un aspect moderne assez classique. Phare avant incliné, petit guidon mais pas de bracelets. C'est un roadster dérivé de la CBR650R. Il n'y a pas de grosses découvertes pour le comportement moteur ou la partie cycle. La rotation maximum du moteur est à plus de 12 000 tours minutes. Sa conception ultra carrée produit des montées en régimes très fortes et une puissance disponible à très haut régime. Ce n'est pas le type de moteur que je préfère car pour une utilisation quotidienne on reste plutôt en dessous de 6 000. Avec l'absence de saute-vent on a l'impression d'une moto très courte car on voit la route au dessus du tableau de bord. C'est vraiment très bien en ville pour éviter les nids de poules et négocier les virages. Le confort est là avec une selle relativement large. Les accélérations ne vous poussent pas vers le dosseret formé par l'assise arrière. Il n'y a pas de coup de pied au cul mais une progressivité maîtrisable. La version A2 limitée à 35 KW permet d'acquérir cette moto pour un jeune permis. L'évènement est la présence d'une amélioration du shifter déjà connu depuis quelques années. Ce mode de débrayage électronique permet de passer la première vitesse moteur tournant sans que la machine n'avance. On peut donc rester en prise au feu rouge et simplement accélérer pour démarrer. Après trois minutes on ne se sert déjà plus du levier gauche. C'est une sorte de demi boîte auto qui demande de passer les vitesses au sélecteur et ne produit pas d'à-coups en montée ou descente des rapports. C'est utilisable dès 1500 tr/min et on peut très vite monter les rapports, pour économie de carburant ou un bruit plus civilisé. D'ailleurs, au rétrogradage j'ai noté un très faible frein moteur et une option avec modes de conduite pourrait palier à ce problème. Il faut, comme avec le shifter, conserver le régime moteur alors qu'avec l'embrayage classique on a l'habitude de baisser légèrement les tr/min. A l'essai je trouve que l'agrément se situe surtout au rétrogradage avant d'aborder un virage car nul besoin de se soucier de débrayer. Ça semble particulièrement intéressant pour les trajets de montagne comme la route Napoléon qui rejoint Grenoble depuis Golfe Juan. On peut la parcourir à pied, à cheval, en voiture et à moto. Je vois un inconvénient à utiliser le e-clutch quand on débute la moto. En effet si l'on s'habitue à l'automatisation en A2 on ne saura jamais contrôler un embrayage classique au changement de modèle ou essai d'une autre moto. Comme sur beaucoup de motos récentes on voit que le tambour de sélection dans la boîte se trouve au dessus des axes et pignons. L'automatisation est réalisée par deux moteurs électriques situés à droite du moteur, ce qui produit une excroissance d'environ cinq centimètres. Pour les couleurs disponibles, seul le réservoir et les deux prises d'air sont différents. Tout les éléments de carrosserie restent identiques.

 

La moto m'a été prêtée par Honda Puissance 3 à Pont-Sainte-Marie.

 

IMG_20240515_152444.jpg

IMG_20240515_152508.jpgIMG_20240515_152454.jpg

IMG_20240515_152501.jpg

IMG_20240515_152528.jpg

IMG_20240515_152540.jpg

IMG_20240515_152517.jpg

 

| Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | | | Pin it! |